Le jour d’avant – Sorj Chalandon

«  Venge-nous de la mine  », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Le 27 décembre 1974, un coup de grisou, dans la fosse 3 bis de Lens-Liévin, entraîne la mort de 42 mineurs. 42 mineurs morts pour le profit des Houillères de France. Parmi ces victimes, Jojo, le frère de Michel, et mort des suites de ses blessures, quelques jours après le drame. Durant toute sa vie, Michel est hanté par cet accident et par l’envie de venger la mort de son frère, son héros. Nous suivons un homme blessé à vie, prêt à tout, et notamment à retrouver Lucien Dravel, responsable de la sécurité de la mine, à l’époque, pour lui faire payer ce drame, qui a détruit sa vie et tant de destins.


Terrils de Loos-en-Gohelle
Terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, près de Lens. (Juillet 2016/V.G.)

Il y a plus d’une semaine, je tournais la dernière page du nouveau roman de Sorj Chalandon : Le jour d’avant. Et depuis plus d’une semaine, ce roman me hante, me revient en tête et me prend aux tripes
Coup de cœur, coup de poing… Quel terme peut définir au mieux ce que je ressens ?

Cette fois-ci, Sorj Chalandon ne parle pas de l’Irlande, ou de son père. Ici, il cède la place à la fiction, tout en avouant vouloir retranscrire ce qu’il nommera « une colère », vécue durant ses années de journalisme pour Libération.
Une colère face à la course au rendement qui entraîne la mort de forçats de la mine, face au mépris des règle de sécurité pour produire toujours plus de charbon.
En 1974, nous sommes sur les dernières années d’exploitation des mines de charbon, dans le Nord de la France. Si les techniques ont évolué, le métier reste difficile et dangereux pour la vie et la santé de ces mineurs, qui s’enfoncent chaque jour dans les entrailles de la terre. Souvent ces mineurs travaillent depuis plusieurs générations dans les mêmes fosses, la peur au ventre, mais aussi avec fierté.

Immersion dans le bassin minier

Il y a des romans qui bouleversent, qui donnent envie aussi de partir « en croisade » pour dire au plus grand nombre combien les lire était une expérience extraordinaire. Le jour d’avant de Sorj Chalandon est de ces romans.
Je peux même dire que c’est en grande partie ce roman qui m’a donné l’envie de revenir dans la blogosphère, me rappelant les moments d’échanges autour de romans que l’on aime tant. Ce roman happe son lecteur, l’entraîne dans le destin tragique de Michel et des membres de sa famille, l’enserre dans un tourbillon fait d’esprit de vengeance, mais aussi de souffrances.

Ainsi est arrivé certainement mon plus grand moment de lecture de l’année. Et je pèse mes mots. Rares sont les romans qui vous font ressentir tant d’émotions fortes, et celui là en fait partie.
Nous sommes Michel, nous avons le cœur serré face à sa souffrance… En quelques mots, le décor est posé, les personnages sont décrits et nous les imaginons…
Ce roman m’a rappelé un article de Sorj Chalandon journaliste, quand il décrivait le premier jour du procès de Klaus Barbie. Une description qui permettait alors de se fondre dans le décor, et de voir par ses yeux et ses mots, ce qui se déroulait alors face à lui. Dans Le jour d’avant, il transmet cette colère, et permet de voir Michel, les chevalements, terrils et le bassin minier du Nord, aujourd’hui inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco

Un premier roman que je lis de cette Rentrée littéraire 2017, et qui restera parmi mes souvenirs de lecture les plus marquants.

Sorj Chalondon présente Le jour d’avant

Le jour d’avant, de Sorj Chalandon
Editions Grasset, 336 pages. 20,90 euros

Un roman lu dans le cadre du Challenge 1% rentrée littéraire 2017, initié par Hérisson.

1% rentrée littéraire 2017

Publicités

16 commentaires sur “Le jour d’avant – Sorj Chalandon

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :