Dans mon open-space, de James

Présentation de l’éditeur :
Il y a eu The Office ou Camera Café à la télé, Bonjour Paresse ou 99 francs en littérature, Dilbert aux USA. Open Space est enfin la bande dessinée sur la vie de bureau à la française, méchante, très méchante et du coup tellement drôle.


Fous rires garantis, avec les quatre tomes de cette série de bande dessinée mordante sur la vie au bureau ! C’est grâce à un partage d’emprunt en bibliothèque, avec une amie, que j’ai eu l’occasion de découvrir cette petite pépite.

Nous sommes dans une société spécialisée dans la vente et la distribution de sous-vêtements. Il y a le Big boss tyrannique, l’agent d’accueil futile, les commerciaux plus intéressés par le chiffres que par la culture, le collègue sympa que l’on retrouve à la machine à café… et le stagiaire longue durée, qui intègre la société diplômes en poche, en espérant être reconnu à sa juste valeur, et être recruté.

Actuellement quatre tomes sont sortis chez Dargaud, dans cette série visiblement toujours en cours, selon le site de l’éditeur :
– 1. Business Circus
– 2. Jungle Fever
– 3. Spéculations et sentiments
– 4. Variable d’ajustement

Un univers impitoyable

Un stage avec une perspective d’embauche, l’épée de Damoclès de la période d’essai, la crise économique, ou encore l’audit… Toutes ces spécificités du monde du travail à la française sont décortiquées dans cette bande dessinée absolument drôlissime, qui montre les travers du monde du travail, en représentant ses personnages en animaux.
Le monde du travail est une jungle, comme le titre du premier volume le sous-entend (à peine !) et le dessinateur et scénariste James tombe juste sur la grande majorité des éléments présentés dans ces différents tomes.

J’ai beaucoup aimé le premier tome, a-do-ré le second, lu de façon un peu plus linéaire le troisième, et accroché au dernier… Bref, une série de bande dessinée que je recommande pour se moquer doucement, ou à gorge déployée, de ces méthodes managériales au ras des pâquerettes, et pourtant si réalistes, dans bien des situations.

Dans mon open space, de James
Éditions Dargaud, 11,99 euros le tome

 

Publicités

3 commentaires sur “Dans mon open-space, de James

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :