Octobre 2017 – un mois de lectures

Dimanche 5 novembre, 23 heures passées, et une fois encore, je me penche, à retardement, sur mon bilan de lectures durant ce mois d’octobre 2017. Il va vraiment falloir que je me fixe comme objectif de ne pas attendre la moitié du mois, quasiment, pour rédiger ce billet mensuel (et pourquoi ne pas le préparer au fur et à mesure des lectures ?)

Pour ce mois d’octobre 2017, donc, 2e mois de vie de ce nouveau blog, mes lectures se sont principalement concentrées sur la rentrée littéraire, en poursuivant ma découverte de divers romans, mais aussi d’une série de bandes dessinées, empruntées à la bibliothèque. 2 016 pages ont ainsi été lues, durant cette période.

solutoLe mois a débuté avec un roman écrit par un artiste et auteur du Havre, Redite-moi des choses tendres, de Soluto.
Un roman découvert par hasard… et un peu malgré moi. Pas de doute, ce mois de lecture a mal démarré.
Après des premières pages annonçant un démarrage avec des mots forts, de la violence dans les sentiments des différents personnages, le doute a vite fait place à la difficulté de poursuivre cette lecture. Nous suivons une famille, un couple et ses deux adolescents, en pleine crise. Monsieur trompe Madame, mais reste suffisamment couard pour ne pas rompre, et éviter de gérer sa vie lui-même. Madame n’en peut plus de Monsieur, mais pense aux enfants. La fille aînée vole par procuration dans des parfumeries, le fils dérive vers la drogue…
Un roman truffé de clichés, en «pimentant » le tout par des péripéties pauvres, et une écriture désespérante dans certains passages. J’ai terminé ma lecture en linéaire. Car oui, je ne sais pas abandonner un roman, même quand il m’agace sur … 504 pages !

Point cardinal1Autant dire qu’après ce démarrage catastrophique, il fallait remonter la pente avec une valeur sûre, et rapidement. C’est ainsi que j’ai choisi Point cardinal, de Léonor de Récondo. Et là, c’est le coup de cœur du mois. Rien que ça ! Le hasard a fait que, si la thématique est totalement différente du précédent roman lu, la structure familiale présentée est la même : un homme, une femme, et deux enfants.
Ici, l’auteur se penche sur une thématique difficile, et semée d’embûches : la transsexualité, et le parcours suivi par un homme qui, au fond de lui, sait qu’il est une femme. Cela, malgré des années de vie commune, une famille heureuse (en apparence) et épanouie. Avec délicatesse et justesse, Léonor de Récondo présente le parcours de cet homme, pour son changement de sexe. Le tout, en quelques 232 pages, démontrant ainsi qu’il est possible de présenter de façon efficace une structure familiale, sans se perdre dans des descriptifs vains, et stériles, comme dans ma lecture précédente.

bussiPlace ensuite au deuxième auteur le plus vendu en France, Michel Bussi, avec son tout dernier roman, On la trouvait plutôt jolie. Un peu comme Amélie Nothomb, mais avec des dates différentes, Michel Bussi, notre auteur de Normandie si bien connu désormais, sort chaque année un nouveau roman, depuis le succès de Nymphéas noirs, et plus encore d’Un avion sans elle.
Si j’avais beaucoup aimé Nymphéas Noirs, Ne lâche pas ma main ou encore N’oublier jamais, j’ai progressivement ressenti une forme de lassitude, devant des romans qui semblent user, finalement, des mêmes ficelles, en changeant de cadre, de personnages, et zou… c’est reparti pour une série de meurtres, et une énigme en apparence insoluble. Ici, rendez-vous à Marseille avec, en toile de fond, la question des migrants, évoquée dans une intrigue qui m’a malheureusement parue quelque peu décousue. Les affres de la facilité et de la routine se ressentent-elles dans l’écriture ?
Je n’ai pas du tout été dans le récit et, si l’auteur se défend de faire une « enquête » sur la question des migrants risquant leur vie en traversant la Méditerranée, je trouvais qu’il était un peu malheureux d’utiliser cette crise humanitaire pour meubler un roman… Cela reste mon humble avis, bien entendu.

au revoir là-hautDans ce mois de lectures intégralement françaises, je me suis enfin consacrée à celle d’un Prix Goncourt, Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre. Une lecture réalisée (quasi) en même temps qu’Elodie, du blog Parle-leur de romans, cette dernière ayant, comme moi, retardée sa lecture du roman ,jusqu’à la sortie de l’adaptation au cinéma, réalisée par Albert Dupontel.
Et ici, le charme a opéré. Certes, il s’agit d’un roman « populaire », comme certains l’avaient déclaré, à l’annonce de son obtention du Prix Goncourt. Mais quelle miroir de la société d’après-guerre, en France ! Des vétérans de la Grande Guerre oubliés de l’État, trop occupé à s’occuper de ses soldats qui eux, sont morts sur le front. Des héros pas si héroïques que cela, des hommes cyniques, une arnaque aux monuments aux morts savamment imaginée… Bref, un roman enthousiasmant à lire, et dont les multiples péripéties ont permis d’oublier certaines faiblesses. On n’atteint pas le coup de cœur, mais on en est proche !

open spaceEnfin, mon mois d’octobre a été ponctué par la lecture d’une série de bandes dessinées, Dans mon open-space, de James (4 tomes). Une plongée hilarante dans le monde du travail, avec en toile de fond une entreprise spécialisée dans la vente de sous-vêtements. Les personnages sont des animaux, et nous suivons une dizaine de profils réguliers : le grand patron, la secrétaire, le stagiaire à durée indéterminée, le chef des ventes, etc.
Coup de cœur plus particulier pour le tome 2, qui m’a offert de bons fous rires (jaune ?). Une bande dessinée à découvrir. Je suis sûre que certains trouveront des points communs avec leur cadre de travail.

Et en novembre ?

princesse de clèves

Dans le cadre d’un échange avec des blogueurs, je me suis lancée dans un échange avec une blogueuse inconnue il y a encore un mois, Angelakoala, pour que l’on choisisse ensemble un roman à découvrir, chacune conseillant à l’autre un ou deux titres. Ainsi, je me suis lancée dans la lecture d’un classique de la littérature française, La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette. Un roman que je ne connaissais pas encore.

Au programme de ce mois, sinon, j’ai mon roman des Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister à lire très vite. Reçu il y a une dizaine de jours, à peine, Vera de Karl Geary, auteur irlandais, m’attend sagement, pour un bilan de lecture à remettre avant le … 16 novembre !!!

Sinon, je pense que je vais poursuivre ma découverte de romans de la rentrée littéraire, avec Alice Zeniter, Véronique Olmi ou encore Kaouther Adimi… Sans short-list définitivement définie !

Bon mois de novembre à vous !

 

Publicités

2 commentaires sur “Octobre 2017 – un mois de lectures

Ajouter un commentaire

  1. Un bien joli bilan qui me permet de me mettre à jour sur tes lectures 😉 ! Je n’ai toujours pas lu « Au revoir là-haut! » 😦 tu vois je suis encore pire que toi 😉 ! Pas certaine d’être tentée par le nouveau Bussi, j’avais bien aimé « Nymphéas noirs » mais le style reste quand même léger et je pense que, comme pour Doudou ;), il recycle un peu.
    J’aime beaucoup cette idée d’échange autour d’une lecture commune. J’ai lu deux fois « La princesse de Clèves », la première j’étais adolescente et j’avais adoré Nemours (tu verras) et la seconde fois à 40 ans et là c’est le mari qui a eu mon suffrage 😉 ! Ahhh la maturité 😉 ! J’ai hâte en tout cas de connaître ton avis sur ce roman.
    Bisou ma Valou !

    J'aime

    1. Ah ah, tu me rattrapes sur tellement de romans, classiques comme contemporains, que je me retiens bien de faire la fière 🙂
      Quand tu dis Doudou, tu parles de Douglas Kennedy ? Il est à ma librairie mardi prochain. En annonçant sa venue dans mon journal, je me suis rappelée ta visite rouennaise, il y a quelques années, un grand moment !
      J’ai quasiment fini la Princesse de Clèves, je trouve l’histoire belle, et culottée pour l’époque ! J’avoue que la Princesse me plait (elle m’irrite un peu aussi !) le prince de Nemours m’agace par contre, un côté manipulateur qui chiffonne 🙂
      bonne soirée à toi, et à bientôt sur nos blogs, Fb, etc. bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :