Novembre 2017 – un mois de lectures

Me revoilà après deux semaines d’absence, conséquence d’une coupure d’Internet, à la recherche d’un nouvel appart, à la compilation d’une tonne de papiers pour cela, du boulot à la pelle (et une belle gamelle qui m’a esquinté les mains)… Bref, deux semaines épuisantes qui ont fait que je n’avais vraiment pas le courage de me replonger sur l’ordinateur cette semaine.

Mais le mois de décembre est arrivé, et avec lui le moment de faire le bilan d’un nouveau mois de lecture. Novembre n’a pas été un mois aussi productif en lectures qu’octobre. L’occasion, malgré tout, de faire d’intéressantes découvertes, le tout en 1 137 pages.

princesse de clèvesPour débuter novembre 2017, je me suis tournée vers un roman classique, La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette. ouvrage écrit au XVIIe siècle, que je n’avais encore jamais l’occasion de lire. C’est lors d’un échange littéraire entre blogueurs qu’il m’a été proposé de tenter la lecture de ce récit. J’ai ainsi relevé, me permettant de combler une lacune de mon parcours scolaire.

Ce roman, relativement court, est incroyablement riche en personnages, en éléments historiques révélateurs d’une époque, et sur un style d’écriture propre à la période de l’auteur. Les éléments qui composent le thème de la préciosité s’y retrouvent, tout en dévoilant ici ce qui est considéré comme le premier récit romanesque de la littérature française.
Une découverte dense, et enrichissante, que j’ai apprécié. Si le début de ma lecture a été quelque peu compliqué, j’ai aimé suivre les amours et les atermoiements des personnages, jusqu’au dénouement final.

veraPour suivre cette lecture, je me suis tournée vers un roman de la rentrée littéraire, gagné à l’occasion des Matchs de la Rentrée littéraire, par Price Minister. Une opération que j’apprécie car elle me permet de me tourner vers des romans auxquels je n’aurais pas prêté attention dans un premier temps. Mon choix se tourne toujours dans ce sens. C’est ainsi que le premier roman de Karl Geary, Vera, a fini entre mes mains.
Cependant, la découverte n’a pas été une grande réussite, avec un récit qui m’a laissé plutôt froide, sans l’émotion promise à la lecture de la quatrième de couverture. Cette « histoire d’amour inoubliable ”, vantée par The Guardian, a été pour moi une lecture plus que mitigée, et je me rends, compte, en écrivant ce billet, que j’oublie d’ores et déjà des éléments du récit… C’est dire à quel point l’expérience a raté. Si on veut lire autour des classes populaires irlandaises, et le choc des classes dans ce pays, mieux vaut se tourner vers d’autres auteurs.

bakhitaPour rattraper cela, j’ai poursuivi ma découverte de la rentrée littéraire 2017 en débutant la lecture du prix roman Fnac 2017 : Bakhita, de Véronique Olmi (billet à venir). Cette lecture a débuté dans une mauvaise période, celle où je commençais à être débordée par les affaires du quotidien, et trop fatiguée le soir pour lire. Au bout de trois pages, c’était le trou noir, et dodo !
Cependant, il ne faut pas croire que le roman est la cause de mon sommeil profond et intempestif. J’ai découvert ici le destin incroyable d’une enfant esclave devenue sainte, au prix de multiples rebondissements et concours de circonstances durant sa vie. Un beau pavé qui m’a fait oublier une première expérience pas très heureuse avec Véronique Olmi, et qui a une certaine résonance avec le monde d’aujourd’hui, malheureusement.
Si ce n’est pas un coup de cœur, je recommande bien ce roman, pour son volet historique, et le personnage de Bakhita, une femme incroyable.

agir et penser comme un chatEnfin, pour le dernier jour de novembre, j’ai conclu le mois avec un ouvrage de développement personnel offert récemment par une amie : Agir et penser comme un chat, de Stéphane Garnier.
Un ouvrage original et classique à la fois, qui se fond dans la masse des nombreux livres de développement personnel qui envahissent aujourd’hui les tables des librairies. C’est dire à quel point le monde doit péter la forme en ce moment, pour multiplier de cette façon les livres qui expliquent comment aller mieux !

Ici, Stéphane Garnier s’inspire de son chat, pour dicter quelques leçons de vie, plus exactement une quarantaine, en s’inspirant de notre félin qui fait la loi chez nous. Alors oui, cela m’arrive au moins une fois à la semaine de regarder mon chat, Isis, pour lui dire que sa vie a l’air pas mal quand même. Un regard et tout de suite on s’intéresse à elle, on lui sert à manger, on la cajole… Oui la vie de chat, c’est bien. C’est aussi assurer son autorité sur le monde qui nous entoure. Car oui, le chat est aussi un petit manipulateur, qui sait bien diriger son monde. Je me laisse encore le temps de la réflexion, avant de décider si je veux vivre et agir comme mon chat…

Et en décembre ?

Le-grand-coeur

Pour débuter ce mois de décembre, qui s’annonce chargé (si un déménagement se concrétise), je me suis tournée vers un roman qui traîne depuis quelques temps chez moi : Le grand Cœur, de Jean-Christophe Rufin. Un roman que je lis en lecture commune avec Elodie, comme pour Au revoir là-haut le mois dernier, afin de se tourner ensemble vers des romans en souffrance dans nos bibliothèques.

Pour le reste du mois, j’ai encore quelques romans de la rentrée littéraire 2017, tels que ceux de Lola Lafon, Alice Zeniter, ou encore Kaouther Adimi… des romans que je souhaiterais lire assez vite, pour ne pas les laisser traîner plusieurs mois encore, et passer ensuite à autre chose. L’appel des polars nordiques devient de plus en plus présent, et pas mal de titres se font désirer, depuis un petit moment.

Et vous, à quoi à ressemblé votre mois de lecture ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :