Décembre 2017 et janvier 2018 – deux mois de lectures

Je confirme, le redémarrage sur cette plateforme est un peu laborieux, mais on s’accroche ! Je ne vais pas rappeler encore l’histoire, mais depuis un mois, j’ai la tête tournée vers mille choses à la fois.
C’est donc pour cela que ce bilan se déclinera sur deux mois, entre décembre 2017 et janvier 2018, pour un début d’année où je reprends petit à petit du temps pour lire. 3202 pages ont été lues (dont 1 654 de BD et mangas) durant ces deux mois.

Petit mois de décembre, reprise en janvier

Pour décembre 2017, le bilan est rapide, je n’ai lu que deux livres, dont un que j’ai terminé qu’au tout début du mois de janvier.

Le-grand-coeurLa majeure partie de mon mois de décembre s’est déroulée en compagne de Jean-Christophe Rufin, et son roman Le grand Coeur. Un roman lu avec Elodie en lecture commune. Il a traîné longtemps dans ma bibliothèque avant que je me décide à me plonger dedans. Et comme j’ai eu raison ! Si le roman est très dense, voire un peu effrayant au premier abord, il est aussi très riche, et documenté, pour permettre au lecteur de saisir un peu de l’ambiance d’une époque tellement méconnue.
C’est un roman intelligent, qui permet, par la lecture loisir, d’engranger aussi quelques connaissances sur la France de l’avant-Renaissance, comment cette fameuse guerre de 100 ans s’est terminée, qui était véritablement le roi Charles VII, mais aussi percer un peu du mystère de sa favorite, Agnès Sorel.
Une lecture qui a été l’occasion pour moi de découvrir -enfin !- la plume de cet auteur. Une expérience que j’espère avoir l’occasion de renouveler cette année, car l’écrivain est vraiment bon dans le roman historique, un genre de lecture qui m’enthousiasme toujours, quand il apporte quelque chose.

Christmas puddingPour la suite du mois de décembre, et le début de janvier 2018, j’avais un roman qui cadrait avec la période. Une fois encore, c’était l’occasion de découvrir la plume d’un nouvel auteur, avec Christmas pudding, de Nancy Mitford (merci Soso pour le cadeau !).
Un bond dans le temps, pour un Noël dans le Gloucestershire des années 1930, aux côtés d’une myriade de personnes au choix loufoques, malicieux ou ridicules. Un roman étonnant car je ne connaissais pas du tout cet auteur, et donc j’étais surprise, à la lecture de sa biographie, de voir qu’elle était contemporaine à la période décrite dans le roman. Bref, j’ai toujours un temps de retard, et chaque découverte me rappelle combien j’ai encore à apprendre dans l’univers littéraire.
Toujours est-il que cette lecture, aussi hachée soit-elle, en raison de ce fameux déménagement, a été un plaisir. Le texte est vif, plein d’humour, et l’écrivain n’épargne vraiment pas ses personnages. Je me l’imaginais riant à leurs dépens pendant qu’elle écrivait. Une découverte à approfondir !

Couleurs incendieAvec janvier 2018 arrivait les romans de la rentrée littéraire de ce début d’année, et un en particulier : Couleurs de l’incendie, de Pierre Lemaitre. Le second volet tant attendu de sa trilogie qui a débuté fin 2013 avec Au revoir là-haut. Quelques semaines après avoir lu son roman primé au Goncourt, j’ai donc plongé dans ce second volume, pour préparer un interview de l’auteur, avant sa venue en dédicace au Havre (interview ici !). J’avoue avoir eu une légère appréhension, tellement j’avais aimé le premier tome. Je sortais également d’une panne de lecture. Au final, le roman a été à la fois addictif, mais aussi surprenant pour moi. J’y ai trouvé une noirceur plus soutenue, et l’esprit de vengeance omniprésent dans cet ouvrage m’a un peu désarçonné. Un pavé addictif, qui se lit très vite, mais qui ne m’a pas autant enthousiasmé qu’Au revoir là-haut. J’y reviendrai bientôt ici (promis !).

mangasPour arriver à faire passer cette difficulté à lire mes romans, je me suis dit qu’il était peut-être temps de revenir aux mangas et bandes dessinées. Pour cela, j’avais un stock de ce genre emprunté à la bibliothèque, et à lire rapidement (cela ne m’a pas empêché de les rendre en retard !).
Ainsi quatre volumes sont passés entre mes mains en janvier :
Mon voisin Totoro, de Hayao Miyazaki, le film d’animation en manga, en somme. Je n’avais pas encore vu le film d’animation, et l’histoire m’a conquise.
Elle s’appelait Tomoji, de Jirô Taniguchi. Un grand mangaka aujourd’hui disparu, et que j’adore. Il s’agit d’un de ses derniers, pas le meilleur, mais retrouver son dessin est toujours un énorme plaisir.
Jane Eyre, d’après Charlotte Brontë, par SunNeko Lee. Une jolie adaptation, qui m’a furieusement donnée envie de relire ce roman, ou d’autres livres de la littérature classique britannique.
Josephine Baker, par Catel & Boquet, une bande dessinée passionnante sur la vie de Josephine Baker, cette femme noire américaine qui a connu le succès en France, tandis que son pays lui interdisait toujours de boire un café de Blancs. L’occasion de découvrir le parcours incroyable de cette artiste.

L'ordre du jourEnfin, dernière lecture du mois de janvier avec le dernier roman d’Eric Vuillard, qui lui a permis de remporter le prix Goncourt 2017, L’ordre du jour. Un texte au coeur de l’entre-deux-guerres, avec l’Anschluss en toile de fond. L’auteur retrace des étapes-clés menant à l’occupation allemande de l’Autriche, ultime étape de la provocation d’Hitler face à l’Europe entière, avant le déclenchement de ce qui sera la Seconde Guerre mondiale. Un roman certes court, mais à l’écriture Ô combien efficace, qui m’a rappelé ma découverte enthousiasmante de son précédent roman, 14 juillet, en 2016. Un bel exemple de ce que peut être un véritable roman littéraire.

Et en février ?

repères

Nous sommes le 2 janvier et je n’arrive toujours pas à me décider sur mon prochain roman. Je vais tenter le dernier ouvrage d’Alice Zeniter, L’art de perdre, en amont de sa venue dans ma librairie.
En parallèle, j’ai débuté un livre dans un autre genre, Repères, 2 000 dessins pour comprendre le monde, de Jochen Gerner. L’occasion de retrouver tous les meilleurs dessins thématiques réalisés pour l’hebdomadaire Le 1, que j’achète de temps à autre, en fonction de la thématique choisie.

Pour le reste du mois, j’hésite entre un roman classique, ou un retour vers le polar. Affaire à suivre.

Et vous, quelles sont vos prochaines lectures au programme ?

 

Publicités

2 commentaires sur “Décembre 2017 et janvier 2018 – deux mois de lectures

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :