Marin d’eau douce – atelier d’écriture de Leiloona #11

Les rouages grippés du cerveau se remettent en ordre de marche, les crampes aux phalanges s’estompent… Il est grand temps de reprendre le cycle des ateliers d’écriture de Leiloona, lâchement abandonné depuis plusieurs semaines. J’ai choisi de reprendre alors que l’on nous propose cette superbe image, de Caroline Morant. Un peu d’indulgence pitié… c’est la reprise !


Il avait toujours des idées un peu folles, Paulot. Parmi ses dernières lubies, il voulait en finir avec son métier de comptable. Ras-le-bol d’aligner des chiffres, les yeux rivés sur un écran 7 heures par jour.

« Qu’est-ce que j’apporte à la société avec mes chiffres ! », s’énervait-il en soirée, tandis que nous nous plaignons à tour de rôle, de nos collègues, de notre conjoint ou conjointe, du chat qui n’a rien fait de mieux que de faire une crise de coryza en fin de mois… Mais ces plaintes n’aboutissaient évidemment pas à des ruptures, à un rendez-vous chez Pôle emploi ou à la fourrière pour abandonner le chat… Bien évidemment !

Mais Paulot, lui, n’a aucun sens de la mesure. Et alors que nous repartions du Quartier latin en longeant les quais de Seine, il s’est arrêté, et a sorti ce regard que l’on redoute tous, celui de la boulette à venir.

« Je sais ce que je vais faire ! Je vais ouvrir un bar flottant en banlieue , ça va être génial ! »

Et la voilà la boulette ! Adieu tranquilité, et bonjours les emmerdes ! Il en aura eu des idées à la con Paulot, mais là, cela parait tellement gros que l’on ne peut y croire. Mais c’est sans compter son imagination débordante pour se mettre dans des situations pas possible.

Un délire qui sera à son comble trois mois après cet éclair de génie, quand il nous annonce la nouvelle : « J’ai trouvé une ancienne drague à un prix imbattable ! »
Heureusement, il est du genre à tout partager, et à ne pas faire le coup de la grande surprise. Une sorte de grand gamin qui a toujours besoin de l’assentiment des potes pour avancer. Hormis cela, c’est un garçon adorable !

C’est ainsi que l’on a fini dans un monospace un dimanche matin, pour une nouvelle balade le long de la Seine, mais cette fois-ci, bien après Paris et sa banlieue, pour donner notre avis sur cette « fantastique drague », découverte sur je ne sais quel site de vente en ligne.
Après quelques hésitations et demi-tours dans des chemins, la Seine s’offre une nouvelle fois à nous… ainsi que la « belle affaire » ! Un bateau qui penche bizarrement sur son flanc gauche (c’est bâbord ou tribord ?), de la rouille plus qu’apparente sur la coque… et Paulot, qui nous regarde avec sa tête de gosse le jour de Noël devant un sapin entouré de cadeaux. Qui aura le courage de lui ouvrir les yeux cette fois-ci ?

Publicités

14 commentaires sur “Marin d’eau douce – atelier d’écriture de Leiloona #11

Ajouter un commentaire

  1. Paulot est le petit grain de folie qui nous habite tous plus ou moins, je crois ! Il m’est très sympathique en tout cas. Ton histoire m’a donné le sourire, j’espère qu’il arrivera tout de même à ses fins 😉

    J'aime

  2. Paulo navigue entre aventures et douce folie. Ou placer le curseur de la normalité ?
    Je l’aime bien ce rêveur qui rend ma vie moins monotone, et ton texte qui me laisse penser que tout est possible, à qui osé.
    Une bien jolie histoire.

    J'aime

  3. Paulot nous donnerait presque envie de partir à l’aventure. Il faut des gentils fous comme lui pour changer le monde!
    Un texte très léger et agréable à lire. Même si son projet semble un peu chaotique!

    J'aime

  4. Je le trouve bien sympa et courageux ce Paulo, et plutôt cool son idée. je crois que plutôt que de lui ouvrir les yeux à Paulo, je lui aurai filé un coup de main.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :