Et si on bullait – je lis aussi des mangas/BD #1

Quand j’ai un coup de mou dans mes lectures, que je n’arrive pas à me décider sur un nouveau roman à lire, où si j’ai passé (à mes yeux) trop de temps sur un ouvrage, il m’arrive de sortir des mangas et bandes dessinées. Courant janvier, j’ai ainsi plongé dans pas moins trois mangas et une bande dessinée. Des ouvrages empruntés, un peu au gré du hasard, à la bibliothèque, et que je vais vous présenter ici, en quelques lignes.

  • Elle s’appelait Tomoji, de Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi est mon mangaka fétiche. Malheureusement décédé en février 2017, il laisse derrière lui une oeuvre pleine de pépites et de mangas incontournables, à l’exemple de sa série Le sommet des dieux, ou encore Quartier lointain, et Les années douces. Pour ce volume, Elle s’appelait Tomoji, c’était avant tout la curiosité de lire un de ses derniers ouvrages. Je n’avais pas vu d’avis dithyrambiques sur celui-ci, mais le plaisir de redécouvrir ses dessins était toujours là. Même si, je dois bien l’avouer, il n’est pas aussi émouvant que les titres cités ci-dessus.
Dans ce récit,  Tomoji vit dans la campagne japonaise au nord du mont Fuji tandis que Fumiaki fait ces premiers pas de photographe à Tokyo.

Elle s’appelait Tomoji, de Jirô Taniguchi
Rue de Sèvres, 174 pages, 17 euros

  • Mon voisin Totoro, de Hayao Miyazaki

Pour se rapprocher de l’hôpital où leur mère se rétablit, les petites Mei et Satsuki déménagent à la campagne avec leur père. Curieuses et pleines de vie, elles décident d’explorer les alentours. Une exploration qui les amènera à faire la rencontre de Totoro, une créature étrange et merveilleuse, qui prendra soin des petites filles et changera leur vie…
J’avoue, je n’ai toujours pas vu ce film d’animation de Miyazaki. C’est pour cela qu’en croisant par hasard ce manga, je me suis dit pourquoi pas. Une histoire toute en douceur, qui me donnait la sensation de retomber un peu dans cette curiosité propre à l’enfance. J’étais vraiment séduite par cette jolie histoire, et je ne désespère pas de pouvoir, un jour, voir enfin ce film d’animation qui doit être vraiment enchanteur.

Mon voisin Totoro, de Hayao Miyazaki
Glénat, 576 pages, 15,50 euros

  • Jane Eyre, de Charlotte Brontë, adapté par Crystal Chan

Pour ce volume, au moins, je connaissais l’histoire originale, un roman magnifique signé Charlotte Brontë, que j’avais dévoré il y a quelques années. C’est devenu assez tendance de reprendre des ouvrages de la littérature classique en mangas, et ma curiosité m’a poussé à tenter l’expérience de la relecture de ce récit, sous une autre forme.
Si on passe outre les traits des personnages caractéristiques des mangas, et moins de ce genre de romans, ma lecture a été plutôt satisfaisante, voire enthousiasmante. Elle m’a redonné une furieuse envie de me replonger dans ce roman, ou un autre des sœurs Brontë. Un format idéal pour se plonger, en quelques heures, dans cette histoire tellement belle et forte.

Jane Eyre, adapté par Crystal Chan
Nobi Nobi, 336 pages, 10,75 euros

  • Joséphine Baker, de Catel et Bocquet

J’avais déjà lu de ces deux auteurs la grande bande dessinée sur Olympe de Gouges, femme révolutionnaire qui a écrit la déclaration des droits de la femme.
Concernant  Joséphine Baker, c’était une découverte totale de sa vie. Je ne connaissais quasiment rien de l’histoire de cette chanteuse américaine, qui a connu un immense succès en France, vivant une vie folle sur le sol français alors qu’elle n’aurait même pas pu boire un verre dans un bar aux Etats-Unis, son pays, juste à cause de sa couleur de peau.
La vie de cette chanteuse/danseuse/femme libre est déclinée en de courts chapitres présentant les multiples étapes de sa vie, jusqu’à la fin de sa vie, en 1975. Son engagement dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, ses excès et sa vie tumultueuse, sa famille arc-en-ciel… Autant de choses que j’ai découvert avec plaisir, dans cet énorme volume.

Joséphine Baker, de Catel et Bocquet
Casterman écritures, 568 pages, 26,95 euros

Publicités

7 commentaires sur “Et si on bullait – je lis aussi des mangas/BD #1

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :