Jetlag au cœur de la Perle d’Orient – atelier d’écriture de Leiloona #13

Nouveau rendez-vous avec l’atelier d’écriture de Leiloona. Pour ma 13e participation, une règle d’écriture supplémentaire s’est ajoutée. Les auteurs doivent tous intégrer dans leur texte cinq mots : pantin, asphalte, oxymore, escargot, bois.
Un défi que je vais tenter de relever ici !


Après des heures de marche dans différents quartiers de Hong Kong, usé les semelles de leurs chaussures de randonnée sur un asphalte chauffé par un soleil écrasant, Mia et Lucy s’arrêtent enfin à proximité d’une échoppe traditionnelle. Elles sont arrivées de la veille, après un vol direct reliant Paris à la Perle de l’Orient. Quel nom sublime pour cette ville à l’identité si singulière.

Toutes deux sentent peser sur elles le poids du jetlag. Sept heures de décalage horaire, ce n’est pas rien, pour un premier voyage hors Europe. Alors qu’elles trépignaient d’impatience dans l’attente d’atterrir à Hong Kong, Mia osait avancer que cela ne serait « qu’une douce fatigue », qui pimenterait cette première journée à la découverte de cette ville-Etat. Quel doux oxymore, quand on cumule cinq heures de marche dès le matin, en pensant que l’excitation du voyage effacera le manque de sommeil.

S’appuyant sur le bois patiné de l’échoppe de gadgets et souvenirs « made in China », qui rappelle vite que le traditionnel s’éteint petit à petit, au rythme de la consommation touristique de masse. Les vrais fileurs de soie ont laissé place à des machines plus compétitives et au rendement plus important. Les boules à neige, d’autant plus ridicules sous ce soleil de plomb, s’arrachent néanmoins comme des petits pains. Cette première expérience sur la terre de leurs ancêtres, là où ont vécu leurs arrières-grands-parents, est certes excitante, mais aussi éreintante.

– Je ne sais pas toi, mais moi je ne sens plus mes jambes, déclare Lucy à sa sœur Mia, tandis que cette dernière sort une barre de céréales de son sac.

– Je me fais l’effet d’un pantin de bois, gémit Mia. Comme si mes bras et mes jambes ne répondaient plus et qu’un marionnettiste va devoir les ranimer d’un coup sec pour me traîner de l’autre côté de la scène.

Elle se tourne alors vers sa sœur et elles éclatent toutes deux de rire. Un rire nerveux, mais exaltant. Cette quête de leurs racines, sagement évoquée des mois avant le départ, se transfère inévitablement en un simple voyage touristique. Comment retrouver les rues d’autant dans cette ville si moderne, si envoûtante ? Les découvertes seront grandes, mais elles vont peut-être attendre encore quelques heures, car là, elles sont épuisées.

Les jambes raides, se faisant l’effet d’avancer à une vitesse d’escargot, elles se relèvent et prennent la direction de leur hôtel. Il est bien temps de dormir un peu, avant de vivre de nouvelles aventures au cœur de la belle Hong Kong.

Publicités

8 commentaires sur “Jetlag au cœur de la Perle d’Orient – atelier d’écriture de Leiloona #13

Ajouter un commentaire

  1. Joli les frangines touristes. Toujours agréable et bien écrit; Comme d’habitude.. Un peu de repos et elles reviendront peut-être demain devant la même echoppe qu’elles verront d’un autre oeil…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :