Février 2018 – un mois de lectures

Et voilà, février se termine déjà ! Je ne sais pas vous, mais moi je suis affolée par le temps qui passe si vite. Pas le temps de se retourner et bam, le printemps est en passe (enfin !) de toquer à notre porte.

Enfin bref, si je rêve d’un rythme de lecture toujours plus important, je me réjouis déjà, modestement, de reprendre un rythme de lecture pas trop mal, avec deux beaux romans, en terme de poids, lus durant ce mois, ainsi qu’une série de trois mangas originaux. Ces cinq volumes me permettent de totaliser un petit chiffre de 1 632 pages lues. Et cela sans compter, mes deux lectures en cours, Repères 2 000 dessins pour comprendre le monde, de Jochen Gerner, et Par amour de Valérie Tong Cuong.
Laissez-moi vous parler de mes dernières lectures :

art de perdrePremier bon pavé de ce mois de février, le dernier roman d’Alice Zeniter, L’art de perdre, aux éditions Flammarion. Repéré dès le début de la rentrée littéraire, j’ai fini par hésiter devant l’ampleur du phénomène et des avis enthousiastes autour de ce roman. C’est toujours la même chose : d’abord un livre me fait très envie, puis l’effervescence autour de ce même roman finit par me faire freiner des quatre fers.
Mais heureusement, je me suis décidée afin d’annoncer la venue de l’auteur dans ma librairie, et je ne le regrette pas. Entre héritage du passé, quête de son identité, et quelle place chacun occupe dans une société, j’ai suivi avec grand intérêt le récit sur trois générations d’une famille de harkis arrivant en France, et la place que chacune de ces générations s’est faite en France. Un roman au style simple, mais richement documenté, permettant ainsi de plonger dans la quête de Naïma, petite-fille de harkis, bien décidée à comprendre l’histoire de sa famille. Un Goncourt des lycéens mérité.

livre des baltimoreLe mois de lecture s’est poursuivi avec Le livre des Baltimore, roman de Joël Dicker, auteur suisse mondialement connu avec son incontournable et multi-primé La vérité sur l’affaire Harry Québert. Une lecture que j’ai débuté en audio, il y a des mois de cela. Mais je ne l’avançait qu’au rythme de mes séances de repassage (autant dire que ce n’est pas une activité régulière chez moi). Et à force de le traîner, encore et encore, des éléments finissaient par m’échapper. Un comble pour ce genre de roman, véritable page-turner qui ne fait, en théorie, jamais long feu entre les mains du lecteur. Finalement, j’ai recommencé ma lecture, en format livre, cette fois-ci, pour connaître le fin mot de cette histoire, et notamment : Quel est donc ce Drame annoncé dès les premières lignes ?
Pas de doute, Joël Dicker sait manier les ficelles du roman à suspense, avec cette saga familiale, dans une famille typiquement américaine, vivant dans des maisons de rêve, et signifiant ainsi une réussite professionnelle phénoménale. Mais un drame s’annonce, et le vernis embellissant l’histoire de cette famille commence à s’effriter. Quel secret l’auteur va-t-il découvrir ?

reine d'égypteEnfin, côté livres lus et terminés durant ce mois, j’ajoute les trois premiers tomes de la série de manga, Reine d’Égypte, par Chie Inudoh. J’avais acheté le premier tome lors du Salon du livre de Paris, en 2017, au stand des éditions Ki-oon, chez qui j’ai déjà trouvé d’excellents mangas (Bride stories, Cesare, Emma). Ce n’est qu’il y a quelques semaines que je me suis rendue compte que les deux tomes suivants étaient sortis en librairie.
Rendez-vous en Égypte ancienne, à la découverte de l’histoire de la plus grande reine-pharaon que l’Égypte a connu, Hatchepsout. Pour la réalisation de ce manga, de multiples recherches ont été réalisées pour tenter de coller au mieux à cette époque fantasmée, mais toujours assez méconnue du grand public. Un voyage dans le temps intéressant, qui passe des fastes de la vie de reine aux horreurs des exactions, et au complot pour se faire une place au sommet du royaume. J’ai hâte de lire la suite.

Et en mars ?

9782709656047-001-t

J’ai débuté le mois de mars avec deux ouvrages en cours : Par amour, de Valérie Tong Cuong, et Repères, 2 000 dessins pour comprendre le monde, de Jochen Gerner, un ouvrage en lien avec l’hebdomadaire Le 1.

Pour la suite du mois, j’ai rendez-vous avec Élodie pour une nouvelle lecture commune, le 15 mars, avec Tokyo, de Mo Hayder. Une lecture-découverte pour moi.
Pour le reste du mois, je vais voir. De nouveaux achats ont enrichi ma PAL déjà énorme (et que je n’ai toujours pas fini de mettre à jour sur le blog !). IL faut déjà que je tienne la route avec le Mo Hayder pour la date fixée. Rendez-vous à la fin du mois pour faire le point !

Publicités

4 commentaires sur “Février 2018 – un mois de lectures

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :