Reine d’Égypte, de Chie Inudoh

C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmosis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures et forment à première vue un couple parfait. Seulement, sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle ne cessait d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ? Pour Hatchepsout commence alors un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations au monde !


C’est un manga que j’ai découvert à l’occasion du Salon Livre Paris 2017, au stand des éditions Ki-oon. C’est une maison d’édition découverte quelques années plus tôt, au même endroit, avec deux précédents mangas : Bride stories, et Cesare, ou encore Emma. Leur point commun et particularité : révéler de formidables fresques historiques, dans des univers et époques d’antan, le tout avec une narration, et des dessins issus d’un riche travail de documentation.

Alors quand j’ai vu cette nouvelle série sur les étals de Ki-oon, je n’ai hésité qu’environ 5 secondes, avant de m’emparer du premier tome. Après la Mongolie traditionnelle, et l’Italie de la Renaissance, et Londres du XIXe siècle, grand bond en arrière à destination de l’Égypte des pharaons. Une période à la fois riche et mystérieuse, fantasmée et méconnue.

L’ascension d’une reine-pharaon

En ce qui me concerne, je ne connais que peu de choses de l’Égypte ancienne, hormis les basiques : mythologie, Cléopâtre, Ramsès II, la pierre de Rosette… Bref une histoire plus que hachée, et de connaissances très limitées, autant le reconnaître !
La lecture de ce manga était alors pour moi l’occasion de découvrir un peu de la société égyptienne, à l’époque des pharaons, apprendre un peu de la vie de cette reine-pharaon de la XVIIIe dynastie d’Égypte ancienne.

Tout d’abord, je note ici la beauté des dessins, des décors, et des personnages aux traits si fins. Cette plongée dans l’Égypte ancienne était sans aucun doute très ambitieuse, car elle nécessitait un grand travail de recherche. Trois volumes sont actuellement en librairie, et le quatrième est prévu pour début mai 2018. Dans ces trois premiers tomes, on découvre la jeune Hatchepsout, passant de l’insouciance de l’enfance dorée à l’ascension d’une future reine-pharaon. Une ascension semée d’embûches, et de dangers. Elle devra faire face à son pharaon de mari, mais aussi demi-frère, dont l’ambition débordante s’associe à un machiavélisme et un esprit belliqueux et dangereux pour toute personne voulant lui barrer la route.

Certaines scènes sont violentes, il faut le dire, mais c’est aussi ça l’Égypte ancienne, les esclaves, les femmes du harem ne sont pas épargnés et le rapport de force entre puissants et soumis est omniprésent. Ce manga a l’avantage de dresser un portrait d’une époque, de façon à connaître quelques bases avant de pouvoir pousser les recherches sur cette période et ses personnages-clés, si le cœur vous en dit.

Une belle expérience de lecture, en somme, qui donne envie de découvrir la suite de l’aventure. J’ai hâte de connaître la suite de la montée en puissance de celle qui deviendra la première femme puissante de l’histoire du monde, et de me replonger dans cet univers si singulier. Patience, le tome 4 arrive !

Reine d’Égypte, de Chie Inudoh
Éditions Ki-oon, 190/207 et 360 pages, 7,90 euros

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :