Isabelle Bird, femme exploratrice, de Taiga Sassa

À la fin du XIXe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !
Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !


Chose promise, chose due ! Pour ce Mois anglais aux côtés de Lou et de Cryssilda, je me suis dit qu’il serait original de présenter… un manga ! C’est une lecture que j’apprécie entre deux romans, à l’occasion. Je n’ai pas une grande connaissance de cet univers mais j’ai un goût particulier pour ceux où les dessins sont précis, détaillés et aussi quand l’histoire nous plonge dans une période historique.

Avec Isabella Bird femme exploratrice, j’ai trouvé tout ce que j’aime dans le domaine. Et en plus, c’est inspiré des écrits d’une exploratrice du même nom ! Au XIXe siècle, Isabella Bird s’est fait connaître par des récits de voyages à travers les Etats-Unis, la Chine, le Japon… Son appétit d’aventures a fait d’elle une femme avant-gardiste dans une société victorienne corsetée. Elle a su démontrer que la femme peut aussi être une aventurière, que ceci n’est pas une qualité d’homme.

Direction l’île d’Ezo

« Henrietta, ma chère petite sœur, à l’heure où je t’écris je voyage dans cet étrange pays qu’on appelle le Japon »…

À chaque nouveau chapitre, dans les trois premiers tomes de ce manga, Taiga Sassa rappelle l’origine de son inspiration, la correspondances d’Isabella Bird avec sa sœur. Nous sommes en 1878 et l’objectif de ce voyage est d’aller sur des terres encore inexplorées, à la rencontre de la population Aïnou, sur l’île d’Ezo, tout au nord. Un voyage périlleux, dans des terres sauvages et parfois inhospitalières.
Dans les trois premiers tomes de cette série, nous suivons Isabella au gré de ses découvertes, avec à ses côtés Tsurukichi Ito, son guide-interprète. Un Japon méconnu voire disparu défile sous nos yeux, entre traditions et croyances.

Très vite, dès le premier tome, je me suis laissée emportée par cette histoire et ce voyage extraordinaire. Le personnage d’Isabella est certes un peu lisse, mais son guide-interprète nuance ce constat par ses mystères. J’aime passer du temps à leurs côtés, à la découverte de ce Japon qui m’attire toujours un peu plus.

Quel dommage de ne pas trouver les écrits véritables de cette femme chez nous, en France. Nous ne sommes pas en reste, me direz vous, avec Alexandra David-Néel, exploratrice française qui a fait, elle aussi, des voyages exceptionnels. Mais j’aurais aimé retrouver les textes évoquant ce voyage au Japon. Peut-être dans une édition britannique ? En tout cas, d’après ce que j’ai lu, ses écrits étaient à l’époque un succès !

Bande-annonce du manga Isabella Bird, femme exploratrice :

Pour info, pas de tome 4 prévu avant la mi-août, vous avez donc le temps de découvrir les trois premiers, d’ici là ! Pour le Mois anglais… ou plus tard !

33512835

Isabella Bird, femme exploratrice, de Taiga Sassa
Editions Ki-Oon, 240, 224 et 208 pages, 7,90 euros le volume.

 

 

Publicités

7 commentaires sur “Isabelle Bird, femme exploratrice, de Taiga Sassa

Ajouter un commentaire

  1. Hello ^^

    J’adore les mangas et j’essaie toujours d’en caser durant les mois anglais. J’ai fait toute la saga des Balck Butler (du 1 au 25) ainsi que quelques tomes de Vinland saga car pour le moment, les vikings assiègent Londres et battent la campagne anglaise 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :