La princesse des glaces, de Camilla Läckberg

Erica Flack, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrick Hedström, amoureux transi, la rejoint.
Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard – encore une mise en scène de suicide…

Premier tome de la série de polars de Camilla Läckberg.


Ce roman, cela fait des années qu’il traînait chez moi, dans l’attente d’être lu. C’est finalement mon conjoint qui l’a lu en premier, pour acheter et lire quelques tomes suivants, en me demandant quand est-ce que j’allais m’y mettre, pour pouvoir en parler ensemble (bon argument non ?!)

Finalement, il a fini par intégré ma PAL d’été, cette pile de romans sélectionnés pour faire passer mes six semaines de congés désormais bien lointaines. Il est un des derniers lus, et quel régal !

Un hiver à Fjällbacka

Si la taille du roman peut paraître impressionnante au premier abord, j’ai très vite compris que ce roman allait être lu très rapidement. Un page turner comme on les aime, avec des crimes, une enquête et, bien sûr, des passages plus personnels sur la vie des personnages qui deviendront les héros récurrents de cette série de romans : Erica et Patrick.

Nous sommes à Fjällbacka, petite ville sur la côte sud ouest de la Suède. Très attractive en été avec ses vacanciers et plaisanciers, l’auteur nous la présente sous un autre jour, dans un décor hivernal glaçant. Répondant aux codes du polar nordique, Camilla Läckberg présente dès les premières pages sa première victime. Une jeune femme dans une baignoire d’eau gelée, les poignets tailladés. En découvrant le corps d’une de ses anciennes amies d’enfance, Erica ne pourra que suivre de près l’enquête qui permettra d’identifier l’auteur de ce meurtre. Car oui, très vite, ce simulacre de suicide ne trompe plus personne.

Vivement la suite !

Alors oui, ce n’est pas de la grande littérature et les intrusions de la vie privée de l’héroïne et de son gentil policier (début de relation un peu balourde quand même, mais mignon !) prennent de la place dans l’ensemble du roman. Mais, c’est un roman efficace, malgré tout, dans lequel on se laisse entraîner avec plaisir dans les méandres de l’enquête comme de la vie privée des personnages centraux.

J’ai souri, j’ai grincé des dents par moment sur le comportement de certains personnages… Bref je me suis amusée en lisant ce roman, et j’ai hâte de pouvoir en lire d’autres pour retrouver ce duo attachant dans de nouvelles enquêtes !
Un roman que je devais lire en lecture commune avec Elodie, mais je m’y suis prise très en avance. Je ne m’attendais pas à le lire aussi rapidement et je ne sais pas si elle a suivi le mouvement. Elodie ?

Et vous, que pensez-vous de la série ?

La princesse des glaces, de Camilla Läckberg
Babel noir, 512 pages, 9,50 euros.

Publicités

7 commentaires sur “La princesse des glaces, de Camilla Läckberg

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :