Tag de « A à Z », tout savoir sur mon quotidien de lectrice

Ce que j’aime dans la blogosphère littéraire, au-delà des multiples tentations livresques qui mettent à mal ma capacité de résistance dans une librairie, ce sont ces moments où l’on découvre un peu plus de la personnalité de celles et ceux avec qui on échange, notamment par le biais de tags, ces petits questionnaires permettant de se poser et d’observer nos habitudes de lectrice, et nos particularités.

Voici un nouveau tag sous forme d’abécédaire repéré chez George, qui l’a elle-même vu chez Elleag qui l’a repris du blog de la Lectrice Indienne. À mon tour !

A pour « auteur » : l’auteur(e) dont tu as le plus de livres :

DSCN2143
Sorj Chalandon à La Galerne, Le Havre, 2017. ( ©Les quotidiennes de Val)

Si on retire les séries (Harry Potter de J. K. Rowling, L’assassin royal de Robin Hobb, Harry Hole  de Jo Nesbø) je pense que Sorj Chalandon arrive en tête. C’est un secret de polichinelle, c’est un auteur que j’admire et dont j’attends chaque nouveau roman. Mention spéciale pour son dernier, Le jour d’avant, qui m’a bouleversée.

B pour « best » : la meilleure suite de série :

En ce moment je craque pour les nordiques, et je me régale avec la série autour de Patrik Hedström et Erica Falck, par Camilla Läckberg. En cas de panne de lecture, j’apprécie également la série de Charlotte et Thomas Pitt, d’Ann Granger, formidable balade dans la Londres victorienne.

C pour « current » : ta lecture en cours :

9782844929709-200x303-1

En hésitation depuis plus de 24 heures, je pense que je vais débuter le roman de Aurélie Valognes, Au petit bonheur la chance !, acheté la semaine dernière au Salon Livre Paris. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre. (Vous connaissez ?)

D pour « drink » : la boisson qui accompagne tes lectures :

Le café pendant le petit déj, du thé dans l’aprem ou en soirée, voire un chocolat chaud. L’été, un thé glacé maison !

E pour « e-book » : e-book ou roman papier :

J’ai une liseuse depuis des années mais je ne l’utilise que rarement, quand je recevais des service presse au boulot (rarement en numérique !) principalement. Je demeure vieille école et je préfère le livre, le contact avec le papier, son odeur, feuilleter les pages pour voir quand se termine mon chapitre en cours, essayer de la caser dans ma bibliothèque surchargée…

F pour « fictif » : un personnage fictif avec qui tu serais sortie au lycée :

Pfiouh, alors  là ! Quand j’étais au lycée, je maudissais les romans que je devais étudier, hormis Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos… De là à dire que je kiffais Valmont… Il ya une marge ! Même si j’ai fait un bac Littéraire, je dois avouer que mon gout pour la littérature, contemporaine comme classique n’est venu que sur le tard, surtout quand j’ai commencé à suivre des blogs littéraires, il y a 8-9 ans.
Autant que je me souvienne, je ne pense pas m’être identifiée ado à des personnages de romans, à apprécier leur psychologie… Mes premiers vrais délires de lectrice ont eu lieu à la lecture du Journal de Bridget Jones de Helen Fielding, je pense. J’adorais cette adulte qui patauge dans des sentiments très ados.

G pour « glade » : un roman auquel tu es contente d’avoir laissé une chance :

Dernièrement je dirais bien Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee. J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cette histoire et j’ai bien failli lâcher au bout de 100 pages, car je ne voyais pas où l’autrice nous entraînait… Et j’ai bien fait, finalement, de lutter.

H pour « hidden » : un roman que tu considères comme un joyau caché :

une promesse

Je dirais bien Une promesse de Sorj Chalandon. Quand je l’ai acheté et fait dédicacer par l’auteur, il m’avait conseillé de le lire au calme. Je me suis lancée durant des vacances d’été. Cette histoire d’amitié et de mémoire m’a émue, c’est un roman qui ne ressemble pas aux autres plus connus, comme Mon traître, Retour à Killybegs… mais c’est tellement beau !

I pour « important » : un moment important dans ta vie de lectrice :

Sans aucun doute l’ouverture de la première version de ce blog. En quelques mois, je me suis retrouvée encombrée de romans achetés sur un coup de tête, car repéré dans la blogo… la pile est devenue une bibliothèque où j’ai aujourd’hui plus de 300 titres encore à lire. Sans la blogo et les copines virtuelles, jamais je n’aurais pu découvrir autant d’univers, d’auteurs et d’aventures livresques. C’est grâce à elles que je suis en partie devenue ce que je suis.

J pour « juste » : le livre que tu viens juste de finir :

Les sœurs Livanos de Stéphanie des Horts, qui évoque la vie de deux sœurs qui ont épousé, l’une Aristote Onassis, l’autre Stravos Niarchos, deux immenses fortunes d’après-guerre qui ont cumulé les excès, les dépenses, les magouilles…

K pour « kind » : le genre de roman que tu ne liras jamais :

Les romans érotiques ou ésotériques. Je sais, rien à voir entre les deux thèmes, mais cela ne m’intéresse vraiment pas.

L pour « long » : le plus long roman que tu aies jamais lu :

Le chardonneret de Donna Tartt. 1 120 pages en format poche, des longueurs mais une écriture très belle et efficace.

M pour « major » : le livre qui t’a causé le plus gros « hangover » :

La gueule de bois nauséeuse et dure à digérer, Tokyo de Mo Hayder, c’était horrible !
La gueule de bois après une (soirée)lecture mémorable, la dernière en date, Le jour d’avant de Sorj Chalandon… J’ai eu beaucoup de mal à choisir un autre roman à lire ensuite.

N pour « nombre » : le nombre de bibliothèques que tu possèdes :

Une composée de trois étagères pour mes romans, une petite avec des séries, une autre avec des beaux livres, une dernière pour les guides touristiques (si, si !)

O pour « one » : un roman que tu as lu plusieurs fois :

L’enchanteur de René Barjavel, découvert au collège en 5e et relu peut-être 3 ou 4 fois. Bridget Jones aussi… C’était mon livre (avec la suite) post-exams à la fac.

P pour « préféré » : ton endroit préféré pour lire :

Partout je ne suis pas difficile : canapé, lit, chaise, à terre, sur une pelouse, dans le bus, le train…

Q pour « quote » : une citation des livres que tu as lu qui t’inspire ou te fait ressentir plein d’émotions :

Je ne retiens pas essentiellement des citations dans mes lectures, l’émotion est plutôt ressenti en fonction du livre dans sa globalité. Je pense par exemple à Persuasion de Jane Austen et son personnage d’Anne Elliot qui m’a émue, ou encore, dans le contemporain, Un jour de David Nicholls, dont j’ai énormément aimé la construction temporelle, pour développer la relation entre ses deux personnages centraux.

R pour « regret » : un regret de lecture :

Je regrette surtout de ne pas avoir prêté plus attention à la littérature classique jusqu’alors. Je fais partie de ces incultes qui n’ont pas lu de romans de Zola, qu’un ou deux de Maupassant (imposés !), qui n’a pas fini Madame Bovary de Flaubert…
Je pense que le problème vient de l’enseignement. On ne nous donne pas assez le goût de la lecture au collège et au lycée, quand on impose des titres rébarbatifs tels que Atala-René de Chateaubriand, Zadig de Voltaire, etc. Même si mon avis compte pour pas grand-chose, à mes yeux, il faudrait repenser l’approche de la lecture auprès des adolescents, passer peut-être plus de temps sur la littérature contemporaine pour mener vers la classique, ne pas filer du Molière à toutes les sauces année après année juste parce qu’il s’agit de Molière.
Aujourd’hui, j’ai la sensation d’avoir un retard énoooorme à combler pour pouvoir prétendre être une vraie lectrice.

S pour série : une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les tomes sont sortis) :

L’assassin royal de Robin Hoob, 11 tomes lus, 13 dans ma PAL, et quelques uns sortis en plus depuis…

T pour « trois » : trois de tes livres préférés de tous les temps :

51pozs7rwfl._sx352_bo1204203200_
Chez Tibert éditions (à relire !)

Question épineuse et compliquée ! Je vais dire le top 3 qui me vient en tête, même s’il risque d’être différent si j’y repense dans 15 jours : Persuasion de Jane Austen, Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé et… Rebecca de Daphné du Maurier (dont je n’ai toujours pas lu d’autres romans !)

U pour « unapology » : quelque chose dont tu es fan sans aucun remord :

Même si j’en ai lu que deux pour le moments, les réécritures des romans de Jane Austen, à l’exemple du Journal de Mr Darcy ou du Journal du Capitaine Wentworth d’Amanda Grange. Pas du tout de la grande littérature, mais j’ai adoré me plonger dans ces réécritures d’Orgueil et préjugés et de Persuasion sous un autre angle, juste pour le plaisir de retrouver ces personnages que j’adore.

V pour « very » : un livre dont tu attends la sortie avec une grande impatience :

Le prochain roman de Sorj Chalandon, le prochain roman de Carole Martinez (!), la prochaine surprise que je n’avais pas imaginé et qui m’enchantera… Ou tout simplement, la prochaine rentrée littéraire, événement que j’adore !

W pour « worst » : ta pire habitude livresque :

Est-ce la pire, je ne sais pas, mais je ne sais pas abandonner un roman qui ne me plaît vraiment pas, il faut que j’aille au bout, même si je lis en fronçant le nez et les yeux (Tokyo de Mo Hayder, notamment). Ce temps pourrait tellement être utilisé autrement avec d’autres romans que je n’ai pas encore lu.

X pour « x » : commence à compter à gauche en haut de ton étagère la plus proche et prends le 27e livre :

Best love Rosie de Nuala O’Faolain. Ma première rencontre avec cette autrice irlandaise (grâce à la blogo) et, même si ce n’est pas mon préféré d’elle, j’avais passé un bon moment. Pour mieux la connaître, je conseille vivement Ce regard en arrière recueil de chroniques qu’elle écrivait dans la presse. Passionnant !

Y pour « your » : ton dernier livre acheté :

Techniquement parlant, Guide de conversation suédois de poche, méthode Assimil, dernier livre acheté au Salon Livre Paris. Sinon, voici la liste complète d’une journée d’achats :

SDL 2019
Une journée au Salon Livre Paris = des achats à la pelle… mais évidemment indispensables ! (Les Quotidiennes de Val)

Z pour « Zzz » : le dernier livre qui t’as tenue éveillée bien trop tard dans la nuit :

Ásta de Jon Kalmann Stefansson, il me semble, roman lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire chez Rakuten.
Je me souviens également avoir veillé longtemps à cause de La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker, ou encore d’avoir eu beaucoup de mal à m’endormir à cause du roman de Jo Nesbø, Le bonhomme de neige (j’ai un peu angoissé !)

Et vous, quel est votre abécédaire de lecture ?

7 commentaires sur “Tag de « A à Z », tout savoir sur mon quotidien de lectrice

Ajouter un commentaire

  1. Best love Rosie est dans ma PAL… Il faut vraiment que je le commence.. Très sympa ce tag que j’ai vu chez george également. Pas sûre d’être très inspirée pour le faire par contre 😥
    PS : Sorj Chalandon, excellent choix 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup ta réponse à la lettre I, parce que comme toi, grâce à la blogo j’ai enfin découvert la littérature contemporaine moi qui ne lisais que des classiques. Pour ta réponse à la lettre R (tu pensais bien que j’allais réagir 😉 !), le problème est que nous avons un programme et qu’il est important que nos jeunes têtes blondes aient un minimum de culture littéraire classique. Alors oui ce n’est pas évident, mais c’est tout l’enjeu des profs de « faire passer » (dans le sens de la transmission) ces grands textes, ce n’est pas facile, mais je pense que Molière est indémodable. Cela n’empêche pas de donner à lire du contemporain et je ne me gêne pas, mais sache que la plupart de mes 4e ont choisi « Jane Eyre » (en version abrégée toutefois) et non les romans de MA Murail ou de Susie Morgenstern et qu’ils ont adoré, donc tout est possible !
    Sinon, si tu as peu lu de classiques moi je n’ai jamais lu Sorj Chalandon 😉 ! Mais il n’est jamais trop tard !

    J'aime

    1. Je me doutais en effet que la prof prendrait le dessus, et je trouve cela intéressant, justement. En ce qui me concerne, je ne me rappelle pas avoir eu des enseignants inculquant leur passion de la littérature, et cela fait toute la différence. (J’ai quand même eu le droit à une rencontre soporifique avec Charles Juliet, inoubliable !)
      Quand je vois les remarques de tes élèves, ou ceux de Bricabook sur vos cours, je me dis que j’aurais adoré vous avoir comme prof. L’enthousiasme et l’envie de transmettre joue pour beaucoup. Mais je pense toujours que cette passerelle entre le contemporain et le classique est nécessaire parfois. Après, prend qui veut 🙂
      Il faut que l’on se motive toutes les deux pour chacune combler nos lacunes. Prête à relever le défi ?

      Aimé par 1 personne

  3. Je découvre ton blog « insignifiant » via Galéa … et j’adore tes réponses ! Je viens de faire l’exercice, et j’aurais pu citer « Rebecca » parmi mes livres préférés ! Quel oubli !

    J'aime

    1. Contente de cette rencontre entre insignifiantes ^^
      Difficile de mettre ses romans préférés, et de les classer, je suis sûre que si je refais l’exercice demain, ce ne seront pas totalement les mêmes.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :