Agatha Raisin enquête #1 – La quiche fatale, de M.C. Beaton

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.


Elle a déferlé sur la toile et les blogs en très peu de temps et sera certainement une des stars de ce Mois anglais 2019 sur la blogosphère. J’ai demandé M.C. Beaton et son enquêtrice peu orthodoxe Agatha Raisin. Publié en France chez Albin Michel, cette série met en scène une quinquagénaire qui a décidé de prendre sa retraite et de s’installer dans un petit village des Cotswolds, où elle a acheté le cottage de ses rêves d’enfant. Mais voilà, passer de l’effervescence du quotidien d’une chargée des relations publiques londonienne à la vie de jeune retraitée en campagne… c’est toute une histoire !

Indigestion de quiche

Spontanée et gaffeuse, Agatha tente le tout pour le tout en s’inscrivant à un concours de cuisine alors qu’elle ne sait pas cuisiner. Quand le juge est retrouvé mort après avoir mangé une part de sa quiche (achetée chez un traiteur), c’est le début des embrouilles !

Là où certaines auraient fait profil bas, Agatha fonce tête baissée dans une enquête façon Miss Marple pour démontrer qu’il ne s’agissait pas d’un accident et que cet homme a été victime d’un meurtre. Une enquête à l’image de son instigatrice : déjantée et maladroite. Mais attention, il y a certaines choses qu’il aurait mieux valu ne pas sortir de l’ombre… Au fil des pages, Agatha s’emmêle les pinceaux et se met dans des situations peu gérables, pour notre plaisir !

Un beau démarrage

C’est un roman qui se dévore comme la part d’un très bon gâteau. On se dit que ce n’est pas raisonnable de tourner les pages à cette vitesse, qu’il y a des choses à faire chez soi, mais tant pis, un petit chapitre de plus ne fera pas de mal… et BAM ! La dernière page est finalement tournée à près d’une heure du matin, sans même avoir les yeux qui piquent !

Agatha est le pendant moderne de Miss Marple. Brute de décoffrage, un peu trop portée sur le gin tonic et avide de se griller sa prochaine cigarette, elle ne peut s’empêcher de mettre les pieds dans le plat et de provoquer des situations ingérables dans ce petit village de Carsely qui paraissait tellement paisible. Une voisine qui fait rire sur le papier, mais que je redouterais d’avoir sur mon palier, je l’avoue.

Comme je l’avais constaté dans les différents posts de nombreuses lectrices, l’héroïne de la prolifique auteure M.C. Beaton est attachante (ou attachiante !) et on en redemande. Certes l’intrigue ne vole pas haut, l’écriture est extrêmement simple.. mais quel plaisir de plonger dans cette atmosphère so british ! Pour tout avouer, j’ai aussitôt ouvert le tome 2, qui ne devrait pas trainer avant d’être présenté ici. Je ne sais pas sur le long terme si cette série tient la route, mais pour le moment, j’en redemande !

À noter : petite particularité de cette lecture, j’avais entre les mains un ouvrage édité en grands caractères, chez Feryane, pour cause de roman en format classique déjà emprunté à la bibliothèque. Nous n’en parlons jamais ici mais j’en profite pour applaudir ces démarches permettant aux personnes souffrant de troubles tels que la déficience visuelle, ou encore auditive avec les livres audio, de profiter des derniers succès de librairie comme tout le monde. Bravo à eux !

M.C. Beaton présente son héroïne, Agatha Raisin :

Agatha Raisin enquête – La quiche fatale, de M.C. Beaton
Editions Albin Michel, 324 pages, 14 euros

Publicités

19 commentaires sur “Agatha Raisin enquête #1 – La quiche fatale, de M.C. Beaton

Ajouter un commentaire

  1. C’est vrai que c’est une sorte de Bridget Jones, mais version retraitée. Pour moi la rencontre n’a pas eu lieu. Je viens de lire ce 1er tome qui m’a pas mal ennuyée. Dommage !

    J'aime

  2. C’est surtout le personnage d’Agatha Raisin qui m’a plu dans cette première enquête car je me souviens que je m’étais aussi un peu ennuyée… L’intrigue démarre très lentement. Mais, ça ne m’empêche pas d’avoir envie d’y revenir ^^ Je pense lire le tome 2 pour ce mois anglais (si j’ai le temps).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :