Idée week-end en balade #1 – La Manche

Non, vous ne rêvez pas, me voilà avec l’envie de proposer des idées de sortie pour agrémenter un week-end de deux ou trois jours, vous évitant ainsi de végéter chez vous ou de faire le sempiternel même tour en centre-ville.
Il y a une envie sous-jacente dans cette petite rubrique que je vous propose dès à présent sur cette page. Quand je pars quelque part, je prends des photographies plus ou moins bonnes de sites que j’apprécie… et je ne les ressors jamais ! On fait un peu tous ça non avec le numérique ?
Voici donc des petites balades que je vous proposerai occasionnellement ici, pour voir du pays, retrouver des sites appréciés, voire (Ô joie !) vous donner l’envie d’y retourner.


Pour cette première sortie hors de chez soi, je vous emmène en Normandie, sur les côtes du Nord-est de la Manche (50). Car la Normandie, ce n’est pas que Rouen, Le Havre, Honfleur ou Deauville. Il y a aussi et surtout des secteurs plus calmes, moins chargés en touristes bruyants et où il est possible de passer deux-trois jours sympas sans avoir l’impression de vider son compte en banque.

Direction le Village préféré des Français

DSCN3895.JPG
Saint-Vaast-la-Hougue, port de pêche. (©Les Quotidiennes de Val)

Ma balade, le week-end dernier, dans ce secteur, a été planifiée alors que le village de Saint-Vaast-la-Hougue venait d’être nommé Village préféré des Français, d’après l’émission à succès de Stéphane Bern, sur France Télévisions. Certes, ce genre de programme peut prêter à sourire, mais il ne faut pas douter que ce label populaire devrait permettre de regarder d’un œil nouveau ce port de moins de 2000 âmes.

Pour profiter pleinement de l’âme de ce village, rendez-vous le samedi matin pour son marché, très riche en commerçants proposant produits locaux, vêtements, artisanat local. L’occasion de s’approcher du port pour y faire le plein de poisson, ou encore de chercher un repas peu onéreux et bien riche en calories : le casse-croûte saucisse avec frites, pour la modique somme de… 5 euros !
Baladez-vous sur les quais, embarquez à bord du bateau amphibie pour une virée sur l’île de Tatihou (3 heures de visite), classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, ou encore longez la jetée jusqu’au phare pour profiter de la vue sur l’île, avant de faire un passage par la chapelle dédiée à lé mémoire des marins disparus en mer et observer à l’opposé, le fort de la Hougue… Autre témoin des fortifications Vauban.

Concluez la journée par une excursion au sommet de La Pernelle, pour profiter d’une belle vue sur le Val de Saire, observée une des plus petites mairies de France, voire profiter d’un dîner avec vue au restaurant Le Panoramique. A noter, la présence en contrebas d’une reproduction de la grotte de Lourdes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Phare et randonnée

DSCN3951
Le phare de Gateville, 2e plus grand phare de France. (©Les Quotidiennes de Val)

Le lendemain, j’ai relevé un défi de taille : monter au sommet du deuxième plus grand phare de France, le phare de Gateville, haut de 75 mètres (3 euros la montée). Pour cela, 365 marches sont à gravir sur 12 étages, éclairés par 52 fenêtres… ça ne s’invente pas !
Une fois que le cœur a fini de s’affoler et qu’il est envisageable de survivre à cette montée, on admire la vue sur la côte est du Cotentin : Sain-Vaast, La Pernelle, les îles Marcouf… Attention, monter au sommet est une chose, mais redescendre toutes ces marches casse bien les mollets.
Une fois à terre, il faut aussi profiter de la balade pour rejoindre le port d’échouage de Roubary, un coin paisible pour se poser et manger un morceau, à moins de vouloir prendre un peu de temps au village de Gatteville-le-Phare, typique des villages tout en granit de la région.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Incontournable pour les amateurs de curiosité, rendez-vous à l’église de Montfarville, très classique à l’extérieur, mais dotée, à l’intérieur de superbes peintures du XIXe siècle représentant la vie du Christ et toutes réalisées par Guillaume Fouace, à la demande de l’abbé Gouttière. Avec une pièce d’un euro, il est possible de les éclairer pendant 10 minutes pour profiter de la profusion de couleurs.

La journée s’est conclue par une belle randonnée au cap Lévi, en partant de Port-Lévi, pour monter vers le fort Lévi, où se trouve une chambre d’hôtes, pour ensuite se rendre jusqu’au phare et au sémaphore du cap Lévi, et continuer le long du sentier jusqu’à des plages qui respirent la quiétude. A noter, un passage obligé à la plage de l’anse de la Mondrée, couverte de sable chaud et invitant à somnoler quelques instants, ou sortir un roman, ou encore, piquer une tête dans la Manche (en ce qui me concerne, j’ai préféré les coups de soleil carabinés !).
Enfin, avant de rentrer, ne pas oublier Barfleur, bien sûr, avec son église Saint-Nicolas aux allures de petit château fortifié, son port de pêche et un circuit touristique permettant d’arpenter les rues de ce village de quelque 600 habitants…

Il y a plein de choses que je n’ai pas eu le temps de voir : comme le moulin de Marie Ravenel à Réthoville, ou encore la fameuse Tatihou… N’oubliez pas de passer au Vast pour acheter dans une de ses deux boulangeries la célèbre brioche du Vast (environ 6 euros), qui est à se damner (et tout sauf légère !).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors, envie de vivre un petit week-end manchois ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :