Grand Prix des lectrices ELLE 2020

Pour la première fois dans mon parcours de blogueuse, j’ai la chance de participer à un Prix des lectrices national comme jurée. Une expérience que je vais partager avec vous régulièrement ici, en ajoutant les liens vers mes avis de lectures.

Pour le Grand Prix des lectrices ELLE 2020, j’aurai plus d’une vingtaine de titres à lire. Je fais partie du jury de septembre, avec donc sept titres à lire pour début août 2019 afin, au final, de sélectionner le trio gagnant : un roman, un policier, un document. Voici la sélection complète du mois de septembre :

Romans :
Mon année de repos et de détente de Otessa Moshfegh (Éditions Fayard) (abandon)
Un mariage américain de Tayari Jones (Éditions Plon)
Les Altruistes de Andrew Ridker (Éditions Rivages)

Documents :
♦ Des hommes justes de Ivan Jablonka (Éditions Seuil) (pas encore fini)
Soir de fête, de Zineb Dyief et Mathieu Deslandes (Éditions Grasset)

Policiers :
Le Couteau, de Jo Nesbo (Éditions Gallimard)
À sang perdu, de Rae Delbianco (Éditions Seuil)


Pour le reste de l’année, chaque mois, je reçois les trois ouvrages sélectionnés par les autres jurys mensuels. Je vous laisse ici les titres des livres sélectionnées, sur lesquels j’ajouterai, au fur et à mesure, mes différentes chroniques de lecture.

Octobre

Romans
Eden, de Monica Sabolo (Éditions Gallimard)
Le bal des folles, de Victoria Mas (Éditions Albin Michel)
Le ghetto intérieur
, de Santiago Amigorena (P.O.L)

Polars
Mon territoire, de Tess Sharpe (Sonatine Éditions)
La Neuvième porte, de Stefan Ahnhem (Éditions Albin Michel)

Documents
19 femmes,de Samar Yazbek (Stock)
J’ai oublié, de Bulle Ogier (Le Seuil)

Novembre

Romans
Conversations entre amis, de Sally Rooney (L’Olivier)
Ordinary People, de Diana Evans (Globe)
Dévorer le ciel de Paolo Giordano (Seuil)

Polars
Notre part de cruauté d’Araminta Hall (Préludes éditions)
Un long retour, de Louise Penny (Actes Sud)

Documents
Ordesa, de Manuel Vilas (Sous-Sol)

Le roman des Goscinny, de Catel (Grasset)

Décembre

Romans
Rien n’est noir, de Claire Berest (Stock)
Jour de courage, de Brigitte Giraud (Flammarion)
La Mer à l’envers, de Marie Darrieussecq (P.O.L.)

Polars
Sous les eaux noires de Lori Roy (Éditions du Masque)
Secret de Polichinelle, de Yonatan Sagiv (Éditions de l’Antilope)

Documents
L’avenir de la planète commence dans notre assiette de Jonathan Safran Foer (Éditions de l’Olivier)
Un insaisissable paradis, de Sandy Allen (Belfond)

Janvier

Romans
Ici n’est plus ici, de Tommy Orange (Albin Michel)
Girl d’Edna O’Brien (Sabine Wespieser éditeur)
Berta Isla, de Jorge Marias (Gallimard)

Polars
Une famille presque normale de M. T. Edvardsson (Sonatine Éditions)
L’Arbre aux fées, de B. Michael Radburn (Le Seuil)

Documents
Où vont les fils, d’Olivier Frébourg (Mercure de France)
Jouir – En quête de l’orgasme féminin de Sarah Barmak (Éditions La Découverte)

Février

Romans
Et toujours les forêts, de Sandrine Collette (JC Lattès)
Et toujours en été, de Julie Wolkenstein (POL)
Le Monde n’existe pas, de Fabrice Humbert (Gallimard)

Polars
Sacrifices, de Ellison Cooper (Cherche Midi)
Tempêtes, d’Andrée A. Michaud (Rivages)

Documents
Les faire taire, de Ronan Farrow (Calmann Lévy)
Honoré et moi, de Titiou Lecoq (L’Iconoclaste)

Mars

Romans
Sugar Run, de Mesha Maren (Gallmeister)
10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, d’Elif Shafak (Flammarion)
Lake Success, de Gary Shteyngart (L’Olivier)

Polars
Dans la gueule de l’ours, de James A. McLaughlin (Rue de l’Échiquier)
Celle qui pleurait sous l’eau, de Nico Tackian (Calmann-Levy)

Documents
Le Consentement, de Vanessa Springora (Grasset)
Croire aux fauves, de Nastassja Martin (Gallimard)

Avril

Romans
♦ La Soustraction des possibles, de Joseph Incardona (Finitude)
Otages, de Nina Bouraoui (JC Lattès)
La Vie que tu t’étais imaginée, de Nelly Allard (Gallimard)

Polars
♦ La Fille sans peau, de Mads Peder Nordbo (Actes Sud)
Joueuse, de Benoît Philippon (Équinoxe)

Documents
Le Regard féminin, une révolution à l’écran, de Iris Brey (L’Olivier)
♦ Le Courage des autres, de Hugo Boris (Grasset)

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :