CINÉMA. Le cercle littéraire de Guernesey

Depuis l’ouverture de ce blog il y a bientôt un an, je n’avais encore fait qu’un billet autour du cinéma, avec l’adaptation cinématographique du roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut. Je préfère rester sur cette base, mes connaissances autour du cinéma étant pour le moins réduites, et ne me concentrer que sur les adaptations de romans que j’aurai l’occasion de voir.

C’est ainsi que je reviens vers vous aujourd’hui avec ce long-métrage sorti depuis quelques semaines dans les salles obscures, Le cercle littéraire de Guernesey. Une adaptation d’un roman que j’ai lu il y a quelques années : Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Guernesey en guerre

0462841

Nous sommes à Londres, en 1946. Juliet Ashton est une écrivain à succès. Mais elle ne veut plus écrire des chroniques comme celles qui l’on t fait connaître durant la guerre. En panne d’inspiration, elle reçoit un jour le courrier d’un homme, Dawsey Adams, résidant à Guernesey et membre d’un club de lecture au nom surprenant, créé sous l’Occupation : le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. intriguée par son histoire, elle embarque pour l’île anglo-normande, pour connaître l’histoire de ce club, sans se rendre compte que les rencontres à venir bouleverseront sa vie.

Chose que l’on oublie assez aisément, une petite partie du Royaume-Uni a subi l’Occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Les îles anglo-normandes ont subi la pression de l’ennemi et ont été coupées du monde durant des années, jusqu’à la Libération.
En arrivant sur cette île ayant, comme Londres, encore des stigmates des années de guerre, Juliet Ashton met sans le savoir les pieds dans une histoire tragique, teintée de courage mais aussi de résignation, parmi les membres de ce club de lecture. Un club créé pour justifier auprès d’une patrouille allemande la sortie de groupe d’habitants s’étant réunis en cachette pour manger un bon repas.

Des confidences seront faites, tandis que l’ombre de la fondatrice du club, Elizabeth McKenna plane sur le groupe. Où est-elle ? Qu’est-elle devenue à l’issue de la guerre ?Pourquoi cette résignation et ce regard triste à l’évocation de son nom ?

Des sourires.. et des larmes

J’adore les films historiques, avec leurs beaux costumes d’époque, et la plongée qu’ils proposent dans une époque passée. Pour cela, j’étais servie avec ce long-métrage, qui proposait de belles images (même si le tournage n’a pas eu lieu à Guernesey même) et une plongée dans cette île que j’aimerai tellement visiter.

Côté casting, de nombreuses têtes évoqueront des souvenirs aux fans de la série Downton Abbey : Lily James, Jessica Brown Findlay, Penelope Wilton… J’avais un peu l’impression de retrouver des amies. Le tout, dirigé par Mike Newell, réalisateur de Quatre mariages et un enterrement, entre autres.

Et pour quel rendu ? J’ai suivi avec délice cette histoire et ses personnages. j’ai souri sur certaines scènes savoureuses, j’ai pleuré, aussi (j’ai aussi un peu bavé sur Michiel Huisman, qui est à tomber par terre !). J’ai retrouvé des souvenirs d’une lecture qui remonte à huit ou neuf ans, quand même.

Je précise cependant que ce n’est pas un film exceptionnel. Notamment par des scènes qui font un peu cliché, les nombreux soupirs de Lily James, qui arbore (trop) régulièrement l’air lascif de la jeune femme passionnée au point d’en devenir -presque- agaçante. Concernant la qualité de l’adaptation, je ne saurais en dire plus car ma lecture est trop lointaine. Mais comme il s’agit d’un roman épistolaire, j’imagine que les libertés prises pour ce film ont été nombreuses.

Il n’en reste pas moins que j’ai passé un moment sympathique au cinéma et que ce film pourrait très bien intégrer la liste de mes films doudous que je regarde en boucle dès que j’ai une soirée en solitaire qui s’annonce (en gardant sûrement une boîte de mouchoirs à proximité !)
Je pense que je me replongerai cet été dans cette histoire, en lisant une nouvelle fois le roman, en anglais cette fois-ci.

Bande-annonce Le cercle littéraire de Guernesey :

Un billet que j’intègre in extremis au Mois anglais, qui est déjà sur la fin. Merci les filles pour ce moment de partage, il m’a permis de me préparer une belle liste de lectures et découvertes à venir !

33512835

 

Publicités

15 commentaires sur “CINÉMA. Le cercle littéraire de Guernesey

Ajouter un commentaire

    1. Fait attention elle est fermée pour travaux la maison. Il y avait une grosse campagne de mécénat l’année dernière pour financer le chantier. Réouverture en avril 2019 apparemment !

      J'aime

  1. Ah toi aussi elle t’a un peu énervée l’actrice principale avec ses soupirs, sa respiration accélérée, ses yeux qui roulent au plafond, ses lèvres mordillées… ça a un peu gâché mon plaisir ! J’ai passé un bon moment et ai été émue par plusieurs scènes concernant les membres du cercle mais ce point m’a déçue et en relisant mon vieux billet sur le roman ça m’a confortée dans l’idée que le film le dénaturait. Je vais peut-être relire le roman du coup !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais oui ! Et je ne comprends pas ce jeu de sa part, vu qu’elle est très en vogue dans le monde du cinéma… est-elle comme ça tout le temps ?
      Heureusement que Dawsey est là pour nous faire un peu soupirer quand même 😝
      Je pense relire ce roman en VO cet été aussi. J’ai envie de retourner à Guernesey

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :